Thème d’année 2019

« Venez, nations ! »

Chers visiteurs de ce site, 

Banneux est décrit souvent comme « centre international de pèlerinages. »

Bruxelles est une ville internationale, notamment grâce à la présence des institutions européennes. New York est une mégapole internationale, entre autres à cause des Nations Unies … Mais Banneux, ce petit village aux portes des Ardennes ? Peut-il vraiment revendiquer un quelconque caractère international ? N’est-ce pas un peu prétentieux ?

Lorsque, en janvier 1933, la Vierge Marie apparaît à Mariette Beco, elle la conduit à une petite source au bord du chemin. Cette source est pour toutes les nations, pour les malades. Mariette ne connaissait même pas le mot « nations ». Même après les explications de son père, elle n’imaginait pas un seul moment qu’un jour on viendrait en pèlerinage de tous les continents. Pourtant, le caractère international n’a cessé de se développer depuis lors.

Un autre aspect mérite d’être souligné : les pèlerins et visiteurs sont souvent les témoins de vagues successives d’immigrations à l’intérieur et vers l’Europe. Souvent un peu déracinés, beaucoup de nouveaux-arrivants ont trouvé à Banneux, auprès de Marie, une terre d’accueil et un havre de paix. C’est là une confidence que me font beaucoup de personnes.

L’affluence de pèlerins n’a pourtant pas altéré le caractère pittoresque du lieu. Le visiteur s’étonne souvent de découvrir un écrin de verdure, une sorte de grand parc dans lequel chapelles et lieux d’accueil s’intègrent harmonieusement !

Venez, nations ! Tel est le thème de la saison 2019. À une époque où les égoïsmes nationaux et le repli sur soi refont surface, il nous a paru important de rappeler que Banneux est un lieu de rencontre et d’accueil entre les peuples.

Je tiens à vous remercier pour tous les efforts fournis dans l’organisation de pèlerinages à Banneux, et je vous redis que nos collaborateurs sont à votre entière disposition pour vous aider dans cette belle mission. N’hésitez donc pas à nous contacter.

                                               Avec mes meilleures salutations.

Abbé Leo Palm,
Recteur